Dépendance sexuelle

Bienvenue sur le forum d'entraide pour les co-dépendant(e)s et dépendant(e)s au sexe sous toutes ces formes (tchat, porno, escorte, etc.). Vous y trouverez des espaces de partage et d'entraide, ainsi qu'un espace collaboratif (wiki) et des vidéos. N'hésitez pas à vous inscrire et partager votre histoire en toute confidentialité.

Carnet de Trouble

Salut, très intéressant ton témoignage. Je m'y retrouve beaucoup.

Est-ce qu'en plus du forum, tu vas aux réunions DASA? Tu consultes un psy? Moi, je fais les deux et je trouve que ça aide bcp. Aussi, je crois que tu es célibataire (je viens de me faire larguer par ma copine perso), c'est bcp de tensions à gérer du coup.
 
salut edc merci pour ton passage,

pas de DASA ni psy, tout en ayant conscience que le psy me ferait du bien et avancer plus vite dans mon retour à la vie réelle, je m'imagine très souvent en train de "raconter" certains moments de ma vie.

on m'a déjà dit que j'en faisais toute une montagne (d'aller voir un psy), que ça ne pouvait faire que du bien, et pourtant j'ai toujours pas pris rdv, mais je sens que ça vient ;)
 
Sincèrement, j'étais tout aussi réticent que toi.
Je pense même que je l'étais durant les 2 ou 3 premières séances. Moi je le vois maintenant comme une bonne aide qui m'aide à avancer.

Mon souci finalement c'est plus un pb de manque de socialisation et c'est par ce biais que je vais faire sauter l'addiction (enfin ses mauvaises conséquences).

DASA aussi c'est super bien.

J'avoue que je ne comprends pas que tu n'aies fait aucunes de ces démarches vu ta date d'inscription assez ancienne sur le forum... Si c'est un problème financier, DASA est "gratuit" (juste la quête à la fin comme à la messe mais tu peux donner 1 ou 2 euros, ça suffit).


Là, tu luttes seul dans ton coin. Il faut que tu aies des gens pour t'aider (et que tu aides aussi les autres). C'est comme faire de la muscu : tu peux aller tout seul à la salle quand tu démarres (c'est très difficile) ou y aller avec des gens et éviter de rater des séances car tu vas voir des amis.
 
oui je devrais voir un psy, on me le dit souvent ;) je m'en fais toute une montagne, c'est une erreur, et du coup je ne prends pas rdv.

13 jours, énergie maîtrisée (mais faut pas me faire chier ^^), soirées difficiles, je vais me coucher au plus tôt pour éviter la torture...

discipline de légionnaire, je sais que je vais y arriver à ces 30 jours, pas le choix; ce sera fou, car, je le répète, en 20 ans de consommation je n'ai jamais dépassé les 17 jours.

+++
 
hier soir j'ai failli craquer, tête dans un étau, ventre noué et souffle court.

j'ai commencé à regarder un peu pour voir ce que ça fait, mais j'ai arrêté pensant à ces 14 jours de travail, et suis allé me coucher, à 21h30 ;)

quand on est seul c'est le plus dur, si j'avais une copine ou quelqu'un qui logerait avec moi, je pourrai échanger et oublier ma tentation...

en journée ça va, je redoute ce soir, envisageant d'aller pioncer ailleurs, nul doute qu'un voyage dans le désert de 15j m'aiderait grandement !

ps: nouveau nom de topic, moins définitif.
 
Trouble a dit:
oui je devrais voir un psy, on me le dit souvent ;) je m'en fais toute une montagne, c'est une erreur, et du coup je ne prends pas rdv.

Il y a encore trois mois c'était une chose impossible d'aller voir un psy, aujourd'hui j'en suis à un rdv par semaine. Ca se fait. C'est dur. Je me suis déjà vu vouloir ne pas y aller... je me suis forcé, et puis voilà. C'est quelque chose de difficile, mais c'est discuter avec quelqu'un et ne serait-ce que ça, ça apporte. :)
 
Concernant voir un psy et parler de ce qu'on ressent, c'est vrai que ça fait du bien.
Depuis que j'ai commencé à mettre des mots sur ma dépendance, je suis moins préoccupé par mes pensées.

Je fonctionne de nouveau normalement depuis environ 4 jours.
 
Bonjour Trouble.

Bravo pour avoir mit des barrières et avoir trouver assez de force pour ne pas répondre à tes pulsions. Quand l'on est seul et que l'on se retrouve face à se murs, seul la détermination que tu auras à atteindre ton objectif sera ton allié. En agissant ainsi tu envoies des signaux positifs à ton cerveau. lui donner des ordres, encore et encore, l'habituer à tes ordres.

Il y aura sûrement quelqu'un ici ce soir pour partager tes maux avec toi.

Courage à toi et discipline.

Freeman.
 
Courage et discipline oui,

j'ai dépassé le record des vingt dernières années qui était de 17j

les 30 je les tiens, je sais que ça va le faire, et je savoure, redécouvre des sensations... le djihad du coeur !
 
Bonjour Trouble,

Bravo pour ton record !!!
Tu as raison de savourer les journées de liberté, et d'en explorer les multiples richesses. N'est-ce pas ce que l'on souhaite vivre chaque jour ?

Tu es en route vers ton prochain objectif. Tu le dépasseras, j'en suis sûr !

Je te souhaite une bonne journée !
 
Je conserve mon compteur tel quel, mais je recommence à regarder des rediffs de camgirls... Sans aller jusqu'au bout et je bloque la pulsion, qui passe.
Tel un agent russe en mission je garde la discipline et le cap des 30j, mais une chose est sûre après ce sera rechute.
Sans travail avec un psy je n'arriverai pas à arrêter complètement. Je continue l'exploration de moi-même, sorte d'auto-analyse, et me respecte de plus en plus, je laisse les émotions circuler, écoute mes désirs et m'ouvre d'avantage. D'ailleurs je sors + et vais faire des rencontres.
 
Et oui un copier-coller de ma situation du jour, j'en suis sans trop de difficulté (la mémoire des anciennes rechutes aidant) à 20j... avec des adresses de psy qu'on m'a conseillé, mais je ne fais toujours pas le pas.

"Tel un agent russe en mission je garde la discipline et le cap des 30j, mais une chose est sûre après ce sera rechute.
Sans travail avec un psy je n'arriverai pas à arrêter complètement. Je continue l'exploration de moi-même, sorte d'auto-analyse, et me respecte de plus en plus, je laisse les émotions circuler, écoute mes désirs et m'ouvre d'avantage. D'ailleurs je sors + et vais faire des rencontres."
 
Voilà sans avoir mis de compte à jour j'en suis à 30 jours d’abstinence pornographique/masturbation... ce qui ne m'était pas arrivé depuis 1997 environ !
Bizarrement sans trop de difficultés (mais faut pas venir me chercher^^ !)... quoique mon état dépressif m'a sûrement aidé avec une libido diminuée.
Pas de travail de fond cependant.

en gros la même situation que mon mess précédent.

je regarde les sites d'escortes pour retrouver des sensations physiques, réelles plutôt que par un écran.
 
Salut Trouble,

Bravo pour tes 30 jours. C'est une belle série.

un peu surpris par ta dernière phrase:
"je regarde les sites d'escortes pour retrouver des sensations physiques, réelles plutôt que par un écran."
Comment positionnes-tu cela par rapport à ta dépendance ? A minima, je pense que tu joues avec le feu, voire que tu alimentes ta dépendance... Méfiance...

Si tu es déprimé, il est peut-être utile que tu engages ce travail de fond.

Courage,

Fabrice
 
Merci merci merci... !

Alors une chose que je n'ai pas dite, c'est qu'il y a une semaine j'ai appelé un psy (psychiatre spécialisé addictologie) pour prendre rendez-vous, j'ai osé ! mais le numéro n'était plus accessible, et ce médecin est au CHU je n'ai pas appelé le standard... Mais bon je vais le faire ça ne peut qu'aider.

Les escortes, ce serait comme je l'ai dit, pour reprendre contact avec le corps de l'autre, ça fait + de 10 ans de rien... tenter l'expérience une fois une seule (je suis trop près de mes sous pour y retourner de tte façon ^^).

Effectivement Malick présentement dans ma tête le Diable prépare le barbec, commence à me dire "y'a pas de mal à se faire du bien", "juste une décharge pour évacuer la tension", faut arrêter de se flageller... et mon dicton (humour noir) "le meilleur dans la drogue, c'est la rechute"

Je vais rester fort, à bientôt !
 
Trouble,
Je pense que tu fais faute route avec les prostitues. C'est une voie détournée vers La dependance. C'est meme une expression de La dependance.
Comme toi (si ce n'est que moi c'est avec des hommes), j'ai pense que je pouvais avoir des relations uniquement sexuelles (c'est simple avec les resos dans le milieu gay). J'ai mis du temps à le comprendre, mais même si ces relations étaient super, que le rapport n'était pas uniquement sexuel, tout cela me faisait immanquablement revenir vers des comportements que je ne voulais plus.
Investi dans des relations durables, des vraies relations. C'est bien plus dur que des relations sexeulles tarifée... que cherches tu avec des prostitues ? Sois franc avec toi ... juste un coup... ou un peu de relation humaine, un peu de chaleur...
Desole d'être si direct. Mais j'ai trop galère pour te laisser chuter.
Bon courage
Fabrice
 
Salut Fabrice, salut la planète,

je reviens sur mon carnet... plutôt satisfait pour ce coup là.
une semaine en vacances en famille sans rien et j'ai prolongé "assez facilement" le no porn no masturbation, j'en suis à 18 jours...
beaucoup de dépense physique par le sport, je me sens bien dans mon corps et plus serein face à l'autre, présent et "fort". Une bonne respiration et un calme olympien, mais ça me manque toutes ces photos vidéos !!!

je remarque que la reprise d'énergie se fait au bout de 5-8 jours environs ensuite ça se stabilise.

RDV pris dans un centre d'addictologie + inscription site de rencontres.

l'objectif n'étant pas le "0" mais que ma consommation, parcimonieuse, ne m'handicape pas à avancer, et ce avec le soutien et l'accompagnement d'un soignant.

je parle facilement de mon addiction et observe que la parole se diffuse pas mal sur Youtube etc... j'espère que ça va pas être le nouveau filon pour les mauvais gourous du bien être.

pour conclure, après être parti un peu dans tous les sens, j'observe que vraiment, vraiment, vraiment, s'éloigner de son environnement y'a rien de tel pour le sevrage, je sais qu'un voyage ou un séjour de 2 mois ailleurs je battrai mon record sans trop de difficultés !
 
après lecture du dernier mess, oui j'ai avancé, j'en ai parlé (addictologue dans une asso' et même quelqu'un du monde pro... je ne m'étendrais pas) et cette dépendance est toujours là, je gagnerai sûrement du temps à aller voir un psy mais je n'ai pas encore fait le pas, alors je creuse, je creuse et je comprends je pardonne et avance à petits pas, ça avance, des pensées s'envolent, d'autres sont installées, et ces dernières ne sont pas destructrices.

aussi du fait d'en parler j'ai en retour des phrases qui me restent (comme celles d'un hypothétique thérapeute j'imagine) et qui, si à un moment j'aurai pu les penser "bateau" me font réellement du bien.

récemment un retour à l'emploi (à durée déterminée) positif, et du plaisir d'être utile et avec les autres, sans me travestir, non coupable de mes travers.

après relecture de ton mess Fabrice, ça me touche, oui derrière tout ça je veux de l'affection, du partage et de la surprise; et tu me réponds sur le sujet des escorts, mais voilà j'ai ce fantasme en tête, le passage du virtuel au réel, réaliser ce fantasme... 50e à Amsterdam ou 150e ic. Alors oui c'est comme tu le dis une expression de la dépendance, et je n'ai sans doute pas encore touché le fond, mais j'arrive encore à prendre du recul et par exemple si je passe à l'acte je sais que mon rapport à l'argent me calmera rapidement ! ;)
 
hello

au moins 20j d'abstinence sans aucune difficulté ni même l'avoir programmé, en appréciant le matin de me lever avec une belle énergie et force mentale.
il y a eu une semaine de vacances ailleurs, et cet "ailleurs" est capital dans l'exercice de l'abstinence (je ne parle pas de sevrage).
je l'avais déjà dit/constaté, rien de tel qu'être ailleurs de chez soi, loin de la tentation, et en activité, en relations sociales. un conseil pour tous !

J'ai toujours en tête le projet de partir 1, 2, 6mois et expérimenter un autre "moi"... reste à savoir comment*

*: ouvert à toute proposition professionnelle. :idea:

PS: après avoir discuté avec un addictologue, j'ai eu un 1er rdv avec un psychologue/psychothérapeute. Ça pourrait m'aider mais allonger 50e par séance est trop, du coup j'ai eu un 1er rdv dans un CMP, je vais ptet continuer...
 
Haut