Dépendance sexuelle

Bienvenue sur le forum d'entraide pour les co-dépendant(e)s et dépendant(e)s au sexe sous toutes ces formes (tchat, porno, escorte, etc.). Vous y trouverez des espaces de partage et d'entraide, ainsi qu'un espace collaboratif (wiki) et des vidéos. N'hésitez pas à vous inscrire et partager votre histoire en toute confidentialité.

Guérir d'une maladie invisible : l'addiction

Ri jard

New member
Bonjour, j'ai besoin de partager les ressentis que j'ai depuis que j'ai pris conscience que j'étais malade et non obsédé sexuel.
Le 30 juillet j'ai commencé à écrire un journal, je souhaiterais vous le partager. Il m'aide au quotidien et je l'espère pourra aider d'autre personne comme moi. C'est déjà relativement long comme écrit. Je le posterais en plusieurs messages, entrecoupé je l'espère de commentaires.
Je m'excuse par avance pour les fautes de français qui pourrait y avoir.

1er post demain.

Ri jard53


Je ne suis pas assez patient pour attendre demain. Voici le début de mon journal et je l'espère de ma guérison.

Bon lecture

Épisode 1

Je commence à écrire ces quelques pages, le dimanche 30 juillet 2023, je sais très bien qu'elles ne seront jamais lu, mais pour moi cela me permet de vider mon cerveau. Je le fais suite à un conseil de quelqu'un avec qui je parle sur un forum d'aide. Ecrire m'aide à avancer, à essayer de trouver le chemin vers un bien-être,  un mieux-être.  Je veux réellement tirer une croix sur cette partie de moi qui me pourrie la vie depuis des années.  Personne ne le sais , c'est quelques chose qui  me fait souffrir en silence. Oui certaine maladie sont invisible,  j'ai appris depuis peux que c'était une maladie, je croyais être obsédé,  fou, débile, sale.... mais je ne pensais pas être  malade.

Une maladie ne se voit pas forcement,  elle peut être interne,  n'être connu et ressenti  que par la personne concernée. Une maladie peut ne pas faire souffrir physiquement,  mais uniquement moralement et psychologiquement. Elle reste même invisible à la personne malade tant qu'elle ne sens rend pas compte toute seule. Cette maladie est une véritable drogue,  une chose qui prend le dessus sur votre volonté personnelle et votre confiance en soi.

          Cette maladie  c'est L’addiction, on peut être addict à une substances comme le tabac,  la drogue,  l'alcool,  mais aussi à des choses comme la télé,  le jeux, le sexe, la pornographie, la masturbation... c'est dernière sont des addictions invisible aux autres et même à soi même,  jusqu'au moment où vous perdez le contrôle.

Je fais parti de ces personnes,  je souffre en silence depuis des années de ce mal. Un mal-être qui pour le moment, j'ignore l'origine.  Plusieurs choses la font évoluer,  le stress, l'angoisse qui depuis des années m'accompagne au quoditien. Aucuns signes visible ne montrais cette maladie à mon entourage, aucun symptômes,  tout ce passait dans mon cerveau,  dans mon corp. Au début je ne l'ai pas vu arriver,  c'était pour moi un plaisir, mais vite et sans prévenir le plaisir deviens un besoin .


A vos commentaires
 
Salut et bienvenue.

Je t'invite à continuer à écrire, car tu écris vraiment bien, c'est personnel et profond, et si ça te fait du bien continu mon ami ! 

Je sais que l'on se sent seul, mais j'en ai parlé à plusieurs amis de gars dernièrement et j'ai eu que des bonnes réactions, ça fait du bien de se décharger l'esprit un petit peu et on se sent moins sale après.

Je sais que tout ce que l'on fait, nous fait penser que nous sommes des mauvaises personnes, mais essaye de regarder les choses en face, tu as des besoins et tant que tu restes dans la légalité, tu n'a rien à te reprocher, juste à diminuer les conséquences de tes actes le plus possible se libérer de ses chaines, essayer de trouver d'ou vient tout ce stress, ce mal être qui nous pousse à nous réfugier la dedans.

Viens nous partager tes découvertes.

A bientôt
 
Bonjour , après quelques jours de repos, je vous envoie la suite des mes écrits.

Épisode 2.

    Il faut mettre un nom à cette maladie, même si ce nom on ne l'annoce pas,  on n'en parle pas aux amis, à la famille. Cette malade je  ne peux pas en parler sans avoir honte. Je souffre d'une addiction à la pornographie, au cybersexe, à la masturbation compulsif, aussi appelée  en medecin par « La  pornaddiction » ou « porndépendance » elle fait partie des addictions comportementales.  Cette addiction,  vous prend par surprise,  au début c'est pour le plaisir que j'allais sur ce genre de site, c'est pour le plaisir que je me masturbais. Mais quand ce plaisir deviens un besoin,  quand ce besoin devient indispensable  jusqu'à en éprouver un manque quand on essaie de ne pas  y aller, cela deviens une  maladie, l'addiction.

          Le plus difficile pour moi,  ça à été l'acceptation, ça a été de me  rendre comptes que je laissais beaucoup de choses de côté pour faire ça,  que, de quelques fois par semaine cela était passé à plusieurs fois par jour, voir certains jours un besoin constant. Que je pouvais faire dans des endroits dont je n'aurai jamais imaginé le faire ( chambre, WC, douche, salon,  lieu de travail, bureau au travail, wc au boulot, toilette chez des amis lors dune invitation...),à m'importe quel moment de la  journée. Aller voir du porno était devenu un besoin, une drogue, ce n'était pas forcément accompagné de masturbation, certaines fois c'était  juste un  besoin d'y aller pour avoir de l'excitation,  pour m'échapper du monde réel, pour sentir en moi un je ne sais quoi qui me faisait du bien.

Bonne lecture, n'hésitez pas à commenter ou échanger avec moi, je trouve que c'est ce qui m'aide le plus à avancer.
Ri jard53
 
Bonjour, je continuerai bien la suite des mom
Écrire sur cette maladie qui est l'addiction,
mais je ne sais pas II plaît, si vous trouvez qu'il peut aide certaine personne.

C'est le journal intime de ma vie de dépendant sexuel, il n'intéresse peut-être pas le lecteurs de ce site, ou ne suis-je pas au bon endroit.

Cdt.
Rijard53
 
Hello l'ami

Au contraire tu es au bon endroit pour te décharger de ces histoires et de tes ressentis. Nous n'avons pas toujours de quoi répondre, c'est pourquoi parfois, les retours peuvent être longs ;-) Quoi qu'il en soit, ce que tu dis est parfaitement limpide. C'est un peu comme chez les enfants la dépendance aux écrans. Qu'ils utilisent bcp leur ordinateur ou leur smartphone n'a rien de problématique, du moment qu'ils continuent leurs autres activités, sorties, lectures, amis, etc. C'est quand ils arrêtent tout ça parce que les écrans dévorent leur vie que cela devient nocif. 

Et bien c'est pareil pour le porno et la cyber-dépendance. C'est quand on perd le contrôle que c'est la merde. Ton principal travail, c'est de reprendre ce contrôle. 

Depuis combien de temps es-tu dépendant? As-tu en parallèle, une "vraie vie"? Une famille? Des enfants? Un boulot qui te plait? Cette "vraie vie" est une aide puissante pour lutter. Il faut une bonne motivation pour se relancer, et celle-ci en est une, assurément. 

Sache en tout cas que tout ce que tu écris, je le partage, nous avons la même maladie, les mêmes symptomes, les mêmes envies, la même solitude. Sans doute pas les mêmes causes ni le même environnement, mais bien assez pour que l'on puisse s'écouter. 

Je me souviens de mon tout premier message sur ce forum "Je n'ai personne pour partager ma peine, absolument personne..." avais-je écrit, il y a 10 ans... Cela a bien changé, et mes rencontres ici y ont été pour quelque chose. Donc ne perd pas courage!

Si tu n'oses pas tout raconter, tu peux aussi écrire en privé à certains, encore une fois, ici on ne juge pas. Dans tous les sens du terme. 

@ plus tard
 
Bonjour à tous, je vais prochainement mettre la suite de mon écrit sur l'addiction .
Pour répondre aux questions dexter, oui j'ai une vie à côté de cette addiction, je suis marié depuis 25 ans avec mon épouse, nous avons traverser des turbulences dans notre couple lié certainement à gette addiction. Mais suite à un évènement en décembre 2020, notre couple c'est ressouder, j'ai également wtopper dout ce qui pouvait ce rapporter au porno, à la masturbation. Nous sommes heureux. Et lalgres cela en mai 2023, j'ai replongé dedans. En août 2023, pendant nos congé, je lui en ai parlé, j'ai réussi un sevrage de 27 jours, mais avec la reprise du travail, c'est revenu.
Je suis accro au tchat gay , je peux y passer plusieurs heures par jour.. en ce moment c'est mieux depuis le 1 septembre je tiens, je ne vais plus voir cette merde..
Côté professionnel, jau un poste de chef gérant, que j'aime .
Cette addiction est arrivé dans ma vie j'
E pense très tôt, au début avec des revu, puis le Minitel, et avec internet cela a été exploser.

Voilà ma vie avec cette maladie.
 
Bonjour, je viens de faire ma 1ere sceance au csapa . C'est vraiment bien de pouvoir échanger avec un professionnel de l'addiction. J'ai commeun poids de moins en moi, pouvoir parler de ce sujet , de ce côté intime de soi-même.
La pornaddiction n'est à mon sens pas une addiction comme les autres, celle-ci on ne peut pas en parler à ses proches à ses amis.
J'aurais trop honte de parler de ça avec quelqu'un autre que sur les forums spécialisés ou avec un professionnel de santé.
Voilà je voulais partager avec vous, cette petite avancé vers le guérison.
Je ne veux pas raconter ma vie,mais ça fait tellement de bien de pouvoir en parler.

Au plaisir
Ri jard53
 
Haut