Dépendance sexuelle

Bienvenue sur le forum d'entraide pour les co-dépendant(e)s et dépendant(e)s au sexe sous toutes ces formes (tchat, porno, escorte, etc.). Vous y trouverez des espaces de partage et d'entraide, ainsi qu'un espace collaboratif (wiki) et des vidéos. N'hésitez pas à vous inscrire et partager votre histoire en toute confidentialité.

Je m'appelle Estef et je suis accro à l'effet de la masturbation

E

estef

Guest
Bonjour,

Je m'appelle Estef, j'ai la quarantaine bien sonnée et j'habite dans le vieux contient. Célibataire, sans enfants, je suis accro à cette drogue qu'est la masturbation depuis mes 12 ans de souvenir.

À l'époque (ça fait peur de dire ça..) j'étais dans la recherche d'images un peu coquines, c'était les magazines de mes parents, un rien me faisait fantasmer si je puis dire... introverti, j'ai eu une éducation assez carrée au niveau du sexe opposé, mes parents étant chrétiens, par exemple, pas de copine avant la majorité.

C'est à cette époque que je développe une admiration pour la femme avec ses formes généreuses voir très généreuses, jusqu'à ce fameux jour, internet ayant fait irruption dans le foyer familiale, où je tombe sur un site avec un chargement lent.. car contenant des images ... et là c'est le drame, des filles avec des corps gonflés, scultés, proteinés, me voilà face à ma première rencontre avec la musculation à outrance, j'ai nommé le bodybuilding féminin. Et là dans mon cerveau ne fait qu'un tour, je crois que j'ai vrillé ce jour là, fini les filles avec des formes généreuses c'était pas assez je suis passé au corps méga galbé.

Depuis ce jour, ma consommation d'images, de vidéos (par la suite) se voulait sans fin. Chaque jour étais une attente du soir pour trouver ma dose de dopamine à me pogner et enfin en interaction avec ce fantasme qui jamais ne s'arrêtait.. qui m'en demandais toujours plus encore, et encore et encore... des heures et des heures, caché dans ma chambre puis plus tard dans mon appartement, le soir, la nuit. Pendant des heures, je sentais mon coeur se serrer et mon esprit se cristalliser se soumettre à la frénésie d'images, de vidéos..

Mon humeur a commencé à se dégrader à cette époque, mes relations sociales déjà peu fournies se sont dégradés, donc je devenais malheureux et soucieux et peureux et .. et pour pallier à cela mon médoc, ben c'était de me crosser devant des images de femmes galbées et super sexy. pour avoir ma dose de dopamine et une fois fini ben j'étais encore plus malheureux et la boucle est bouclée...

Jusqu'à il y a 10 ans, c'est à ce moment que j'ai réalisé dans les toilettes de mon ex-entreprise que quelque chose me faisait une confiance que je ne pourrait pas décrire avec des mots car même le mot "merveilleux" ne le serait pas assez.
Cela a été radicale chez moi, ma consommation a stoppé net. pendant plusieurs années cela a été l'arrêt, mais alors voilà à peu près 2 ans, je ressens de nouveaux mes anciennes habitudes revenir au galop.

Aujourd'hui, je suis différent de l'époque, je dirais que sur un mois je peu aller 3-4 fois sur du porno, par contre la masturbation est revenu depuis quelques années déjà et quasi chaque jour (quasiment soit le soir / soit le matin dans mon lit tranquille ou devant mon mobile /pc moins souvent) l'effet dopamine= excitant d'un côté et apaisant par la suite, c'est vraiment d'la marde ! et tellement facile lorsque je suis au calme, que l'ennui me surprends, je dois constamment lutter dans ces moment-là pour ne pas céder à la facilité et retomber dans l'habitude encore et encore,



Je veux tenir ces 21 jours pour me forger de nouvelles habitudes, essentiel ! mais c'est tellement difficile !!

Edit : Ce soir c'est dur c'est dur, je suis en train de lutter pendant que je vous écris ces lignes, raaaa :(:(:mad:

Edit ' : Cela peut être confusant en fait j'en suis pas à mon premier sevrage /thérapie / introspection personnelle etc. et mon vrai combat au porno à commencé il y a 20 ans et depuis peu c'est maintenant la masturbation mon nouveau combat et le porno ça s'est calmé, mais revient dans les moment difficile, émotions, stress, anxiété, du coup j'ai le combo porno-masturbation que je dois à nouveau briser..

Bonne soirée à vous,
Estef
 
Salut Estef, beau témoignage, et que cela fait peur de voir que tu as cessé toute masturbation pendant des années pour y revenir finalement. 

Tu as l'air de dire que le réflexe est revenu sans aucune autre événement extérieur... Etait-ce bien le cas, ou y-a-t-il eu qqch dans ta vie pour t'y replonger? 

Quoi qu'il en soit, bienvenue ici, tu pourras ici raconter tes espoirs, tes angoisses, nous les partageons tous, nous les vivons tous, sous des formes différentes peut-être, mais de manière si criantes pourtant. 

Je comprends parfaitement, par exemple, cet enchaînement calme, ennui, facilité, branlette, c'est vrai que lorsque on ne sait pas trop quoi faire de soi, c'est bien simple de se prendre en main, vu qu'aon a toujours près de soi ce membre qui nous mène à la perdition. C'est encore plus facile que de s'acheter des clopes ou de l'alcool. Il faut que tu casses de nouveau cette habitude qui te fait replonger, ce  rythme de vie qui t'amène, régulièrement à te retrouver dans un ordi ou devant ton téléphone... Il faut aussi que tu réfléchisses à ce qui t'a fait t'éloigner de la masturbation il y a qq années, pour peut-être retrouver cet état d'esprit, ou cet état de vie, qui t'avait fait tant de bien. 

tu as un atout considérable dans ta manche, tu sais ce que cela fait d'être libre!! Sers-t'en, pour te libérer encore! et bon courage à toi!
 
Salut ! Merci pour ton message, cela m'apporte beaucoup, surtout en ce moment.

Tu as l'air de dire que le réflexe est revenu sans aucune autre événement extérieur... Etait-ce bien le cas, ou y-a-t-il eu qqch dans ta vie pour t'y replonger?

En fait lorsque j'ai réalisé ces choses sur moi et bien j'ai cultivé ces jolies choses au fond de moi et je me suis mis à méditer à lire aussi plus dessus et même aller voir des gens pour en parler. En parallèle, j'avais pas rompu avec mes anciennes habitudes de gamer que j'estime "néfastes", comme rester des heures sur les écrans pour des vidéos débiles de temps en temps, jouer à des jeux vidéos/tchatter, bref internet toujours open bar...

En fait avec les années, j'ai pas cultivé de "nouvelles" et belles habitudes, j'ai voulu prendre le meilleur des 2 mondes, le côté facile quoi.. cela m'arrangeait bien, d'autant plus que j'avais arrêté le porno et la masturbation. Je me surprenait à ne rien faire dans mon lit, alors que j'avais la pogne facile sur la crosse la matin (c'était devenu vraiment une habitude, comme pour me rassurer ou me souhaiter "bonjour" tout seul dans mon lit en pensant à des filles, des filles que je connaissais, tout y passais, j'étais dans mon monde...à fabuler)


Puis un jour "l'ancien monde" à fini par dévorer le "joli monde" naissant, mort dans l'œuf, je peux te dire que ça été la douche froide, je me suis réveillé en pleine nuit pris d'angoisses, de terreur, j'étais mort de peur, j'avais réalisé ma connerie...
Impossible de faire machine arrière, j'ai essayé tant bien que mal, c'était fait je devais l'accepter et avancer... ce que j'ai fait et que je fait depuis maintenant .

La culpabilité est partie, la tristesse (j'en ai pleuré des nuits pour être revenu comme avant..) puis avec le temps j'ai réalisé qu'en fait, ça été une bonne chose : j'ai réalisé que fin de compte ça m'avait pris au tripes et que je ne voulais réellement ne plus recommencer tout au fond de moi et cela même si j'étais encore esclave.

Et j'ai réalisé qu'il faut complétement couper ses anciennes habitudes ne pas faire de compromis et changer ! NEIN ! pas de premier verre !

Du coup fini les jeux vidéos, j'ai balancé ma TV, mon ordi est sous étroite surveillance, mon mobile pareil même si c'est plus compliqué (ma technique est de ralentir mon accès au porno le plus possible)

Ensuite hormis casser mes anciennes habitudes le plus important et d'en recréer de plus belles par derrière, de meilleures, de plus fortes et la meilleure que j'ai trouvée c'est de se faire de nouveau contact, discuter en vrai, voir des gens, aller dans des lieux inconnu et papoter avec le gars random, bref, socialiser à fond se forcer pour dire au cerveau "hé ho c'est pas toi qui commande là haut, mais ma volonté" , car le porn isole ! c'est la clé, si le porn isole et rend "agressif" c'est que c'est là qu'il faut aller ! qu'il faut combattre à mon sens.

Enfin j'oubliai un axe sur lequel je travail c'est mes peurs, c'est aussi à cause d'elles aussi que je suis revenu (je suis timide mais je me soigne comme dirait le titre du film) je suis plutôt coincé surtout avec la gente féminine, moins qu'avant mais quand même.
 
Ca va être difficile de tout couper.
Bon courage.

Commence doucement.
Tente de jouer aux jeuxvidéos sur d'autres supports (Switch, SteamDeck).
Tente de faire autre chose de ton temps libre. Du sport, un club, un cinéma par semaine, etc.

Bon courage.
 
Haut